Parce-que c'est lundi # 26

Publié le par Pao


Il faut être toujours ivre, tout est là ; c'est l'unique question. Pour ne pas sentir l'horrible fardeau du temps qui brise vos épaules et vous penche vers la terre, il faut vous enivrer sans trêve.

 

Mais de quoi ? De vin, de poésie, ou de vertu à votre guise, mais enivrez-vous !


Et si quelquefois, sur les marches d'un palais, sur l'herbe verte d'un fossé, vous vous réveillez, l'ivresse déjà diminuée ou disparue, demandez au vent, à la vague, à l'étoile, à l'oiseau, à l'horloge; à tout ce qui fuit, à tout ce qui gémit, à tout ce qui roule, à tout ce qui chante, à tout ce qui parle, demandez quelle heure il est. Et le vent, la vague, l'étoile, l'oiseau, l'horloge, vous répondront, il est l'heure de s'enivrer ; pour ne pas être les esclaves martyrisés du temps, enivrez-vous, enivrez-vous sans cesse de vin, de poésie, de vertu, à votre guise.

Charles Baudelaire (Enivrez-vous)

 

Publié dans Parce-que c'est lundi

Commenter cet article

delphine 20/10/2009 22:23


C'est clair ! il ne faut pas désespérer !


delphine 20/10/2009 09:56


J'aime beaucoup l'image ...


Pao 20/10/2009 19:39


merci ... je suis pas l'auteure mais depuis peu je predns des cours de photo alors qui sait un jour ...