Xcalacoco - Playa del Carmen

Publié le par Pao

L’humeur du moment est plutôt joviale ("Rovialé" à l'Espagnol pour la couleur locale ) et ensoleillée … jet-laguée aussi (by the way, rien à voir avec la choucroute mais je ne résiste pas à l’envie de vous faire part de la nouvelle expression en vogue, from Dita Von Teese : Sex-lag désignant la fatigue d’une nuit oùl’on s’est trop envoyé en l’air ! no comment )


La raison ? Mon corps caressé par le vent et léché par le soleil caliente mexicain de ... la péninsule du Yucatan, plus précisément du Quintana Roo (un des héros de l'indépendance mexicaine - caramba- a donné son nom à cet état situé au sud-est du Mexique) et plus précisément encore de Playa del Carmen - Xcalacoco (à droite la mer des Caraïbes, à gauche l'état de Campeche et en bas Belize).


Imaginez une température constante de l'air et de l'eau de 26°C, les alizés qui pourvoient à votre bien-être et veillent à ce qu'à aucun moment vous n'ayez mucho calor .... l'est d'Eden .... ou Le Rêve (notre hôtel le bien-nommé) ... quelques photos pour vous donner el agua en la boca ...
















C'est donc officiel,
Dieu s'est installé au Mexique ... encore des preuves :

- je me suis chopée une gastro dès le deuxième jour, ça peut paraître bizarre, mais ce fut une bénédiction ! Claro que si ! Après une journée cloîtrée dans ma chambre, certes une chambre de rêve mais cloîtrée tout de même, le lendemain, je me portais comme un charme avec 1 kg en moins et une envie furieuse d'y aller mollo sur les margharitas et autres guacamoles, tortillas, etc ... Résultat :

Vive le Ceviche et les Smoothies on the beach








Et premier retour de vacances Light depuis ... jamais

- Les autochtones (soit dit en passant aux bouilles incroyables, croisement entre asiatiques et pygmées ... plus sérieusement, quelquefois on se serait cru en Indonésie) sont principalement gentils, serviables, efficaces et accessoirement roublards. En effet, d'un individu à un autre, contre un dollar vous obtiendrez 13,5 ; 11 ou 10 pesos (pour info la conversion est à 15 pesos). De même, le prix d'une course en taxi est assez aléatoire (du simple au double voire au triple par rapport aux locaux). Je passe sur les babioles noircies au goudron pour faire croire à de l'ébène ou du chêne (bon ok, je me suis fait avoir ... même pas grave ! c'est ma contribution perso à l'économie locale). Pour finir, à Playa del Carmen 172 + 228 = 500, si, si ... essayez avec un billet de 500 pesos ! Et Dieu, dans tout ça ? Il veille à ses brebis, quelque peu tondues, et à la faveur du retrait de quelques espèces nous gratifie de quelques billets supplémentaires par rapport à la somme initialement demandée.

- Enfin, on a décidé de crapahuter dans la pampa mexicaine, on se voyait bien faire les "cake" en petite citadine. Là encore, un être supérieur veillait sur nous ... la seule voiture dispo, la voici :


Aye ...Aye.....Aye......carrément génial sur les routes défoncées mejicanas !

Et au détour de quelques nids-de-poule et "topes" (topéss), les
merveilles suivantes :



           
          Chichen-Itza








    







 Tulum











Plus quelques autres dont la petite
bicoque que l'on a décidée de retaper pour nos/vos futures vacances








Hasta luego muchachos ... besitos










D'autres photos, ci-contre, dans l'album Playa del Carmen

Publié dans Voyage

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

lili 28/03/2009 14:34

Je prends enfin le temps d'aller voir tes photos, sans doute une envie de vacances dans l'air... Et on ne peut pas dire que tes photos aient calmé mes désirs, bien au contraire ! C'est le paradis, le genre d'endroit où il faut aller au moins une fois dans sa vie, non ? Heureusement ici, on a un peu de soleil, c'est un début... Profites-en bien, relaxe et prends soin de toi ! Bise ! lili