Au bonheur des dames ... ou une expérience shopping unique à Lululand !

Publié le par Pao

En ce samedi glacial de janvier et prise d'une mini-envie de shopping, S (private joke) et moi nous voilà parties pour CityConcord.

Après quelques tours et détours, nous atterrissons chez Bram, grande institution luxembourgeoise s'il en est ... Repérage, Essayage et logiquement Passage en caisse.

Elles sont drôles ces caisses ! Serions-nous sorties du magasin et, malencontreusement entrain de faire la queue à la Poste ?

Non, non .... après vérification, nous sommes bien toujours chez Bram face à deux caissières torpides derrières leur vitre  (il ne manque que l'hygiaphone !). Une observation plus poussée des personnes qui nous entourent, nous permet de constater que les clients disposent tous d'une petite fiche sous pochette plastique. Re-vérification, il nous faut vite nous doter de ladite fiche sous peine de "refoulement" par nos caissières patibulaires.

Je garde notre place dans le rang, S part vite en quête de la fiche, se fait confisquer son petit haut - objet de sa convoitise - et revient enfin munie de "The Fiche" avec multi-étiquettes/autocollants/numéros remise illico à la caissière.

Le paiement effectué, ou est le petit haut ?

En fait, à côté des caisses derrière un comptoir interminable, nous assistons au va-et-vient de 5 hôtesses en charge de récupérer (d'on ne sait ou ... un autre essaim d'ouvrières interviendrait-il?) les précieux achats de chacune des clientes, de les empaqueter et de les remettre enfin aux principales intéressées.

Si je résume, un petit haut de moins de 30 euros a nécessité l'intervention d'au moins 5 personnes ( la vendeuse du rayon, celle qui amène le petit haut du rayon au comptoir, la caissière, l'empaqueteuse et la "rameuteuse", ben oui si l'article ne parvient pas assez vite au comptoir cette dernière se charge de faire une annonce cinglante au micro).

En tout honnêteté, je dois avouer que j'ai adoré ce traitement de "faveur", et quelque peu désuet, accordé au petit haut de S. Je comprends mieux également pourquoi les chiffres du chômage sont si bas à Lululand !


Publié dans Humeur

Commenter cet article

helen 13/01/2009 22:44

I wish my french was much better so i wouldn't lose so much in the translation.